Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 18:40

  
Rose_Petals.jpg "Matrice, Source Sacrée" - article paru dans "Rêve de Femmes" n.24 : Automne 2011

Article paru dans la revue "Rêve de Femmes" n.24 : Automne 2011


Thérapeute et animatrice de cercles de femmes, Catherine Oberlé nous rappelle la méconnaissance et le mystère de l’utérus. Elle souligne combien les mémoires contenues dans la matrice sont nmbreuses et l’importance d’une reconnexion à cet espace sacré pour se libérer et s’ouvrir au vivant.

 
Matrice, source sacrée



De tout temps l’utérus, matrice divine et puissante est un mystère pour l’être humain.

Longtemps diabolisé par le corps médical, on l’a accusé de rendre les femmes hystériques, possédées par le diable. D’ailleurs le mot hystérique vient du grec « hystera » qui veut dire matrice, utérus.

Dans l’Egypte antique, on affirmait que l’utérus était autonome et se déplaçait dans le corps de la femme. Il était comparé à un animal, qui, en se déplaçant, comprimait sur son passage certains organes comme le cœur ou les poumons, provocant des étouffements, des sueurs, des malaises.

Pour le persuader de reprendre sa place au niveau du pelvis, il fallait le tromper, le séduire.

Les remèdes des prêtres-médecins de cette époque consistaient à faire ingérer des potions nauséabondes ou respirer des odeurs putrides à la patiente, ou encore, à  lui envoyer dans le sexe des fumées délicatement parfumées qui étaient supposées attirer l’utérus et le ramener à sa bonne position.

Pour Hippocrate, il était toujours question de migration de l’utérus, mais, cette fois-ci, on imaginait une migration jusqu’au cerveau, et d’après lui ; la migration était liée à une privation de rapports sexuels, et par le besoin de la femme d’être fécondée.

Plus récemment, Paracelse médecin suisse du 16 ème siècle, désignait la matrice comme  un organe « magnétique et électrique » créée par Dieu pour attirer la semence.

 
Mais cette matrice est également source de plaisir et lieu de rencontre du féminin et du masculin.

C’est là, que les énergies yin et yang se rencontrent, qu’elles s’accordent et s’équilibrent.

 
C’est en prenant conscience de la beauté de cet acte, de la source de vie et d’énergie que j’ai en moi, que j’ai pris conscience de l’importance de cette matrice.

Non seulement par la vie qu’elle a donnée, les enfants qu’elle a porté mais aussi par son histoire, ses souffrances et ses douleurs.

C’est une matrice qui du fond des temps transmet l’histoire de notre famille, de génération en génération, de femme en femme.

Toute notre histoire de femmes y est inscrite, tous les traumas de la lignée des femmes y sont présents: viols, abus, inceste, avortements, fausses couches, maladies…

 
En tant que femme, je me sens vivante quand mon utérus est vivant

Un utérus vivant est un utérus qui vibre, qui frémit, qui respire

Je me sens vivante quand, grâce à lui, je sens une chaleur me parcourir et m’éveiller

Je me sens vivante quand je fais l’amour et qu’une vague de plaisir venu du fond de mon utérus me transporte et me chavire

Je me sens vivante lorsque je respire à travers lui, que des spasmes de bonheur m’accompagnent et me bercent

Je me sens vivante quand je me sens reliée à mon être essentiel.

Et même si mon utérus n’est plus, je sais que l’énergie de la matrice est toujours présente en moi, c’est elle qui me connecte à ma femme intérieure, à ma source sacrée.

Catherine Oberlé

 http://www.feminisens.com/pages/matrice-source-sacree-5849175.html

Partager cet article

Repost 0
lesenchanteresses
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite 20/01/2016 10:23

Sincère félicitation pour votre blog, c'est un réel plaisir que de le parcourir. Surtout continuez ainsi. Je vous remercie pour ce magnifique partage.